lundi 15 septembre 2014

Yosh a été nominé au Prix de la critique 2014 ! Verdict le 13 octobre au Théâtre National.
























samedi 15 février 2014

Prochaine représentation de "yosh" dimanche 23 février à 14h au Centre Culturel Les Chiroux à Liège. Réservations : 04/220.88.88 ou www.chiroux.be

Et, en primeur, le tout frais teaser du spectacle


video

mercredi 29 janvier 2014


« yosh » joue ce samedi 1 février à 18h au Centre Culturel Jacques Franck !
Qu'on se le dise et qu'on prévienne les autres !                          ---> événement sur facebook



lundi 23 décembre 2013

Paru dans la Soir du samedi 21 décembre


jeudi 7 novembre 2013
















yosh y est programmé :
  • le samedi 28 décembre à 18h au Centre Culturel Jacques Franck à Saint-Gilles réservations : 02/538 90 20
  • le dimanche 5 janvier à 15h au CDWEJ à Strépy-Bracquegnies
    réservations :  064/66 57 07

lundi 28 octobre 2013

Bonjour.
Voici, à l'heure actuelle,  le calendrier des représentations tout public de "yosh" pour cette saison. J'espère que l'une d'entre elles aura lieu près de chez vous. Bienvenue en tous cas.

  • samedi 28 décembre à 18h au Centre Culturel Jacques Franck à Saint-Gilles, dans le cadre de Noël au Théâtre - réservations : 02/538 90 20
  • dimanche 5 janvier à 15h au CDWEJ à Strépy-Bracquegnies, dans le cadre de Noêl au Théâtre
    réservations :  064/66 57 07
  • lundi 1er février à 18h au Centre Culturel Jacques Franck à Saint-Gilles
    réservations : 02/538 90 20
  • dimanche 23 février à 14h aux Chiroux à Liège
    réservations : 04/220 88 88
  • vendredi 28 février à 19h30 à la Montagne Magique à Bruxelles
    réservations : 02/210 15 90
  • samedi 15 mars à 18h au Théâtre Marni à Ixelles, pour Pierre de Lune
    réservations : 02/218 79 35

jeudi 26 septembre 2013

Un nouvel article sur yosh est sorti dans le Ligueur


© Nicolas Bomal
Esprit Volant Non Identifié : la compagnie porte encore une fois bien son nom ! Singulier petit bijou que celui-là ! Qui nous rappelle que Fujio Ishimaru, l’un des grand noms de nos scènes jeune public depuis toujours, est mime avant tout. Tout jeune, il a quitté son Japon natal pour, après un détour par Paris, atterrir à Bruxelles comme professeur de mime. Faut dire qu’il y excelle ! Il a ça dans la peau. Ce petit homme menu, frêle et sans âge nous subjugue dès qu’il se met en mouvement. Arrivé à Bruxelles, il occupe alors le même immeuble que ses élèves, artistes dévolus au jeune public entre autres. Il voit naître puis grandir leurs enfants. Les voilà aujourd’hui réunis à la scène : Colin Jolet et Elsa Debefve sont aujourd’hui grands. Et beaux danseurs. A eux trois, sur un plateau dépouillé – trois fines planches de bois qu’ils occupent, déplacent et font chanter avec grâce - ils racontent leur histoire, des bribes d’émotions… C’est surtout leur mouvement à tous les trois, agile, précis, exigeant et fluide, qui nous emmène dans leur univers empreint d’authenticité et de douceur. La danse et le mime dessinent leurs liens : tantôt le jeu, tantôt le rapport de forces, la domination, le rituel partagé, le diapason, la complémentarité, le soutien, la transmission... Souvent, une infinie tendresse s’en dégage, lorsqu’en plus, la musique d’un vieux tourne-disque s’en mêle. Une forme inattendue, profonde, poétique et sincère qui fait du bien et ouvre grand les portes sur l’imaginaire de chacun. Yosh : c’est parti !
Sarah Colasse, Le Ligueur, 25 septembre 2013.

vendredi 6 septembre 2013

Là, d'un coup, il faut admettre que nous ne sommes plus autant présents sur ce blog. Je pense qu'on a tous besoin de quelques jours de repos après cette belle aventure. D'ailleurs, on s'éparpille déjà.
Mais elle n'est pas terminée, les tournées s'annoncent et, dès qu'on aura un petit peu récupéré, on va trouver comment continuer ce lien créé avec vous, chers lecteurs.
A bientôt donc.

© Nicolas Bomal

dimanche 1 septembre 2013

Voilà, KissKissBankBank, c'est terminé ! à 132% !
Arigatô gozaimasu, veel bedankt, mille mercis à tous ceux qui l'ont permis.
Et pour ceux qui n'ont pas encore vu le spectacle, le prochain rendez-vous est au festival "Noël au Théâtre" cette fin de décembre.

vendredi 30 août 2013

Bientôt la fin de notre appel à soutien KissKissBankBank.              
Si vous souhaitiez nous aider, il ne vous reste que quelques heures.              

0 Jours         0 Heures          0  Minutes         0 Secondes        
Compte à rebours terminé              

lundi 26 août 2013

Un troisième article paru sur le site "Rue du Théâtre"


Le maître et les disciples

Lié à la biographie, réelle ou fantasmée, de trois danseurs, ce spectacle est à la fois celui du souvenir, de l’évolution, du passage de savoir entre générations.

Sur le plateau, une aire en bois. Entre Fujio. Il entreprend un rituel gestuel. Avant qu’il ait terminé, surgit Colin qui présente un rituel différent. Enfin s’installe Elsa qui observe les deux comparses. Les mots viendront compléter le travail corporel. C’est ainsi que vont s’esquisser des fragments biographiques éclairant les liens qui unissent le trio.
Fujio s’est installé à Bruxelles. Il est devenu le mime de la grand-mère d’un des deux autres. Tous se sont retrouvés dans le même immeuble. Tous se sont croisés, connus. Quand Colin est né, puis Elsa, la filière de travail a pris forme. Le maître a enseigné son savoir aux générations qui l’ont suivi.
Aujourd’hui le maître et le disciple se concertent, se complètent et le jeune en vient à aider son aîné. Puis à entrer en compétition, à le dépasser, voire à le vaincre. Cependant, le formateur aura sa revanche avec élégance. Vincent et Elsa sont de la filiation hip-hop. Ceux-deux-là font la paire et créent leur propre ballet avec leur propre langage.
Ce qui n’empêche pas le tiercé uni par de subtiles variations inventives de modifier l’espace avec les planches de l’aire de jeu originelle. Le plateau se module. Les bois deviennent bruitages pour évoquer la mer, les flots, les marées. Ils deviennent lieu mystérieux, cabane fantaisiste, sculpture à fragile équilibre.
Des tensions naissent qui se résolvent. Des complémentarités se révèlent qui se métamorphosent. Se construit une beauté mouvante, éphémère comme l’énigme des relations entre des êtres qui communient tout en gardant leur identité. C’est une métaphore de la vie. Des chemins qui convergent. Des routes qui divergent. Un présent fragilement serein se nourrit de la force unique de s’être fréquentés et appréciés, d’avoir créé ensemble.
Demeurent désormais les repères de trois existences.
Michel Voiturier, Rue du Théâtre, jeudi 22 août 2013.

dimanche 25 août 2013

Les Rencontres de Théâtre Jeune Public de Huy sont terminées et "yosh" y a reçu un mention du jury pour le dialogue entre les cultures et entre les générations. Ainsi qu'un coup de cœur de la presse. Chouette !

mercredi 21 août 2013

Et encore, ça alors...

“Yosh”, yes, Huy !

Elsa, Colin et Fujio racontent leur rencontre entre humour, art martial et danse contemporaine. Envoûtant.
Comédien, Fujio Ishimaru a quitté le Japon pour s'inscrire dans une école de théâtre à Paris. Dès qu'il est arrivé, on lui a demandé s'il ne voulait pas donner cours... Il est ensuite venu en Belgique où il est rapidement devenu le professeur de mime des artistes du théâtre de la Galafronie, la compagnie de référence en jeune public. Il s'est installé près de chez eux, a juste posé quelques tatamis au sol, une radio qui égrenait de la musique orientale et a partagé leur quotidien ainsi que celui des Jolet, de la compagnie de la Casquette. De leur côté, enfants de la balle, que Fujio a vu grandir, Elsa Debefve et Colin Jolet ont été élevés comme frère et sœur puisque leurs parents étaient voisins, amis et artistes. C'était un peu la Maison bleue, celle de la rue des Coteaux, à Saint-Josse, là où siège toujours la Galafronie.

Aujourd'hui, Elsa, Colin et Fujio sont tous trois sur scène, se redécouvrent et racontent, ou plutôt dansent leur histoire, un récit intime et autobiographique qui porte en lui une touche d'universalité. Car il s'agit surtout de rencontres entre différentes cultures, différentes générations, différentes danses. D'une grande qualité artistique “Yosh”, comme “c'est d'accord, prêt, bon, bien, c'est parti..” en japonais, séduit par la présence scénique des comédiens danseurs. Celle de Fujio, fondateur du théâtre de l'E.V. N.I - esprit volant non identifié- , est bien connue des amateurs de jeune public, avec sa bouille d'enfer, son sens du mime et du comiques innés. Martiale, sa danse apaise et encense. Colin Jolet, lui, rompu à l'art de la capoeira, a créé son propre langage chorégraphique, maîtrisé et racé pendant qu'Elsa Debefve, issue de la danse contemporaine, irradie. Dès lors, quand ces trois-là se portent, s'emportent, s'échangent, s'enroulent et se racontent au corps à corps, la magie opère. Un parfum d'humanité enivre l'élégance de leur danse et chacun, petit ou grand, est touché. Un vrai coup de cœur après trois jours de Rencontres déjà riches en découvertes.

 Laurence Bertels, La Libre Belgique, mardi 20 août 2013.


© Nicolas Bomal

mardi 20 août 2013

Et ce matin...


Nouvelle fournée de créations passionnantes à Huy. Parmi elles, « yosh » du Théâtre de l’E.V.N.I fait le buzz avec de la danse contemporaine d’une délicatesse folle.

Il y a les compagnies qui, à force de traquer l’audace, en oublient les enfants en chemin. Des spectacles dont les efforts d’originalité sont tellement apparents qu’ils nous laissent froids. Et puis, il y a les artistes qui osent simplement rester fidèles à leur univers singulier, qui font toute confiance à leur personnalité, à leur instinct. Bien souvent, c’est sur cette authenticité que finit par trébucher l’audace.
Cas d’école en matière de génie naturel, yosh (dès 8 ans) du Théâtre de l’E.V.N.I est la perle indépassable de cette première moitié des Rencontres. Fujio Ishimaru, entouré de Colin Jolet et Elsa Debefve, déploie une danse d’une délicatesse folle, qui semble arrêter le temps pour s’attarder sur d’infimes morceaux de vie, d’innocents instants de complicité.
Rien que des petits riens qui font un tout grandiose. Un tourne-disque balance le « Fever » de Peggy Lee, des esquisses de qi gong glissent dans de tendres luttes à bras-le-corps, de fines planches de bois s’effleurent dans des bruits de mer ou s’imbriquent dans de frêles châteaux de cartes. Epuré mais jamais austère, Yosh est inracontable.
Comme un haïku, la pièce laisse les images en suspens. Comme un origami, il prend toute sa splendeur dans de copieux pliages et dépliages, souvenirs du passé imbriqués dans un instantané de geisha, histoires de tatouages mêlées à de soudaines prises de judo, parfums nippons enchevêtrés à l’accent bruxellois. Comme un haïku, la pièce laisse les images en suspens.
Le récit commence par les mots et se propage dans les corps. La douceur guide ce trio d’une humilité lumineuse, soudé par bien plus qu’une vision artistique.
Formidable porte ouverte à la danse contemporaine, yosh devrait faire naître quelques vocations. On lance donc une supplique aux programmateurs et aux écoles : osez yosh ! La démarche peut paraître pointue mais le résultat est plus revivifiant qu’un cerisier du Japon au printemps..
Catherine Makereel, Le Soir, mardi 20 août 2013.



© Nicolas Bomal

lundi 19 août 2013

Premier retour dans la presse ce matin.

« yosh, c'est... d'accord, prêt, bon, c'est parti » en japonais. Coup de coeur pour ce spectacle dansé par Fujio Ishimaru, Colin Jolet et Elsa Debefve qui irradie sur scène. Rencontre entre le Japon et l'Occident, l'intime et l'universel. Où l'art dévoile toute son humanité.
Laurence Bertels, La Libre Belgique,19 août 2013.

samedi 17 août 2013

C'est parti ! De petites pensées pour nous ce soir à 20h30 et demain à 14 et 18h...

vendredi 16 août 2013

C'est pour demain soir ! Et pour les fidèles, un avant-goût des flyers marque-pages...

jeudi 15 août 2013

Dans deux jours !

mercredi 14 août 2013

Première dans trois jours !

Tourne-disques trouvé ! Merci pour les propositions. Mais s'il s'en trouve encore, on reste preneurs...

lundi 12 août 2013

Appel à l'équipe !

Bonjour chers lecteurs.
Dans le spectacle, nous utilisons un vieux tourne-disques avec radio qui donne des signes de faiblesse. Alors nous sommes à la recherche (urgente bien entendu car la première a lieu samedi) d'une machine du même genre histoire d'assurer nos arrières. Par le plus grand des hasards (qui est parfois magnanime), auriez-vous cela dans votre grenier ?
 
Tourne-disques-radio
 
Genre ce genre-là mais peu importe la marque du moment que ça fonctionne. Les haut-parleurs ne sont pas nécessaires.
Vous pouvez nous recontacter par ce canal-ci ou à l'adresse evni@scarlet.be
Encore merci.
L'équipe.

samedi 10 août 2013

Au début des répétitions, appeler le projet « petite route de campagne, jolie et sans station-service » a exprimé le choix d'une manière de travailler.
Et elle aura bien décrit le trajet accompli.
Maintenant que les filages d'avant-première ont commencé et que l'équipe touche au but, le spectacle a définitivement trouvé son titre, ce sera


vendredi 9 août 2013


L’objectif KissKissBankBank est atteint ! Merci à tous, c’est fantastique.


Mais si vous souhaitez encore nous aider,
la collecte peut continuer jusqu’à l’échéance fin août.


Mais pour quoi ?


• Si encore un peu, nous pourrons payer la création musicale et sonore réalisée par Nicolas Arnould et qui n’avait pas été budgétée.


• Si un peu plus, nous pourrons participer au frais de passage de permis de conduire d’un des membres de l’équipe. Histoire de soulager Fujio qui est actuellement le seul conducteur pour la tournée.


• Et si vraiment plus, nous pourrions envisager l’achat d’une (petite) camionnette de tournée au lieu de devoir en louer une.

mercredi 7 août 2013

mardi 6 août 2013

Une autre image de samedi dernier.

dimanche 4 août 2013

samedi 3 août 2013



    C'est fait !










     Petit topo d'après avant-première !

vendredi 2 août 2013


© Lara Herbinia  

Demain et après-demain à 11h, présentations d'étapes de travail au Festival de Bruxelles

mercredi 31 juillet 2013

Mi-parcours pour notre appel KissKissBankBank. Trente-deux jours et demi de passés et autant qui restent.

Et 62% collectés, encore plein de remerciements à tous ceux qui nous soutiennent.

Nous avons grimpé nettement au-dessus de la moyenne et c'est plutôt bon signe.
Mais ne crions pas trop tôt victoire, KissKissBankBank, c'est tout ou rien. Nous ne bénéficierons de votre aide que si nous arrivons à rassembler la somme demandée dans le délai imparti.
Alors, si vous le voulez bien, parlez-en autour de vous, faites connaître notre projet.
Quelle qu'elle soit, votre aide sera un beau cadeau.

samedi 27 juillet 2013

video
Et pour patienter pendant les quelques jours de pause
dans les répétitions, une petite séquence qui bouge.

jeudi 25 juillet 2013

Travail avec Fujio aujourd'hui.
Nous écrivons gestuellement.
J'ai parfois l'impression que ce qui sort en improvisation est plus juste.
Comment trouver l'équilibre entre cette justesse et une base solide sur laquelle nous reposer?

Devant nous, une semaine sans se revoir...
C'est un peu effrayant et, en même temps, un peu de recul nous fera peut-être du bien.

Demain, un petit rendez-vous avec Nicolas Arnould qui nous compose de la musique.
Nous avançons à tâtons mais avec envie.. que demander de plus!
J'écoute une de ses compositions avant de m'endormir.
Cela m'apaise.
Du piano.
Bonne nuit.

mardi 23 juillet 2013

Et puis, après le filage

lundi 22 juillet 2013










Aujourd'hui, 
deux images 
du filage de samedi.

samedi 20 juillet 2013

1er Filage Complet.
Oh Yeah!
Filage devant un tout petit public et ça fait du bien :)
L'impression de savoir vraiment où l'on va.
La structure est là, l'humour et la complicité aussi.
La semaine prochaine Colin et Sophie travaillent sur d'autres projets pour mieux nous revenir...
Et Fujio et moi restons au camp de base et veillons au grain... :)

vendredi 19 juillet 2013













Demain filage public ! On sera prêt, promis...

jeudi 18 juillet 2013










Petites notes pour la mémoire.
18 juillet Anniversaire de Colin...
Gâteau au chocolat, carnet de dessin et livre sur "les barbes et moustaches"... :)

Filage devant Didier. On le termine soulagés et le sourire aux lèvres...
Le spectacle prend forme et la tête comme les corps se détendent ...
On dormira bien cette nuit :)

mercredi 17 juillet 2013

mardi 16 juillet 2013





















Novices en route vers la tonsure ?

lundi 15 juillet 2013

Ça turbine chez les yeux !

Cette semaine, première "dernière ligne droite", on boucle la structure.
Puis, pendant que le spectacle mûrira calmement pendant dix jours, que Fujio et Elsa continueront à travailler la mémoire, Colin part en France pour une reprise de "Terrier", créé l'automne dernier, et Sophie reste dans la salle de la Casquette mais sur un autre projet avec Mélanie.
Mais avant cela, une semaine de filages, retours, re-travail, re-filage, etc...

dimanche 14 juillet 2013

Nouveau petit bilan intermédiaire de notre appel KissKissBankBank.

20 contributeurs - 756 € collectés

Nous en sommes au quart du temps imparti mais seulement à 19% de la somme. Ce n'est pas catastrophique, tout reste possible bien sûr, mais ce n'est pas extraordinaire. Bon, y'a ceux qui sont en vacances, c'est clair. Mais on s'est rendu compte aussi que, au contraire de la France où est situé KKBB, tout le monde, en Belgique n'a pas l'inévitable carte de crédit. Ceci dit, si c'est ce qui vous arrête, on peut trouver une autre solution, contactez-nous.
Je commence aussi à préparer un deuxième envoi mail qui devrait partir la week-end prochain.
Et encore merci merci à ceux qui nous ont permis d'arriver déjà jusqu'ici !

samedi 13 juillet 2013


Cette semaine, nous avons essayé, trouvé, raté, oublié, recommencé, coupé, échangé, inventé, chronométré (52min19secondes).

La semaine prochaine, nous allons sans doute réessayer, retrouver, re-rater, re-oublier, re-recommencer, recouper, re-échanger, réinventer, re-chronométrer.

vendredi 12 juillet 2013

mercredi 10 juillet 2013





                      Pause !

mardi 9 juillet 2013


« Qu'est-ce qu'elle me veut ? »

lundi 8 juillet 2013


Aujourd'hui, débarquement de l'oeil dramaturgique de Didier.
Nous avons un enchaînement partiel à lui montrer, fort de la journée passée avec Dominique Duszynski jeudi dernier.
Confrontation, discussion, remise en question, approbation, allez savoir...
Incitation sûrement.
A suivre.

dimanche 7 juillet 2013

Après dix jours, premier bilan de notre appel KissKissBankBank :

13 contributeurs - 566 € collectés

Un immense merci à eux pour avoir lancé la machine et avoir fait monter la jauge à 15% du montant espéré.
Mais, mais, mais... quand on voit la courbe idéale présentée par KKBB, c'est encore un peu mou.
Bien sûr, le début des vacances n'est pas la meilleure période, vous avez bien d'autres choses à penser. Peut-être êtes-vous déjà au bord de l'eau, les doigts de pied dans le sable, veinards.
Mais ne dit-on pas toujours que les mails et les réseaux sociaux empoisonnent la vie, qu'on ne peut s'en passer, même en vacances.
Alors, pensez à nous, aidez-nous avec une petite contribution (ou une grosse, bien entendu), faites suivre par mail et/ou partagez sur ces fameux réseaux sociaux qui peuvent faire le buzz (sic) paraît-il. Quand on s'acharne.
Pour accéder à notre projet KissKissBankBank, cliquez ici

jeudi 4 juillet 2013

mercredi 3 juillet 2013

mardi 2 juillet 2013

vendredi 28 juin 2013

Aujourd'hui...

Aujourd'hui, filage fou, tout est permis! On a bien ri!! Parmi beaucoup de choses finalement inutiles, pas mal de petites perles à garder.

Aujourd'hui, lancement de notre KissKissBankBank.
Un site d'aide à projets artistiques pour des financements alternatifs.
Nous avons 2 mois pour réunir 4000 euros via des particuliers intéressés par le projet.
Amis, amis d'amis, passionnés, inconnus, connaissances, soupirant(e)s, cousins de la 3ème génération, grandes tantes et vieux frères.
Voici le lien si vous voulez y faire un tour!


Aujourd'hui, nous remballons nos affaires et notre petit décor car lundi nous déménageons rue des coteaux, dans les locaux de la compagnie de la casquette!
Nouvelle espace, nouvelle énergie.

Et  bon we pour se reposer :)

mercredi 26 juin 2013

Ce matin, petit filage plein de qualité.. pas que, mais-quand-même.
Cet après-midi, petit filage plein de catastrophes... pas que, mais quand-même :)
C'est bête, c'est cet après-midi que nos invités étaient là.
Peut-être pas très surprenant non plus, un petit coup de stress et tout devient plus fragile.
On connait.
Une bonne discussion s'en est suivie.
Beaucoup de remarques constructives en sont sorties et aussi la nécessité de secouer un peu toute la matière et de redéfinir une ligne claire, en mettant l'accent sur les relations qui nous caractérisent sur scène.
Bien le bonsoir, la nuit porte conseil!


mardi 25 juin 2013

"... Aujourd'hui, c'est avant demain..." (Colin)


"... Un vieux dit la tristesse de sa mémoire..." (Fujio)


"...Aujourd'hui, j'ai marqué 3 plaques sur 16 places à 40 cm sur 2 faces..." (Sophie)


Et moi, je vous explique que demain est un grand jour... enfin... un grand jour parmi les grands jours qui nous rapprochent de la première.
Demain seront présents Christian Halkin (créateur lumière), Natacha Belova (costumes), Philippe Jolet (chargé de prod), Didier de Neck et Dominique Duszynski (conseils artistiques) pour une petite présentation de l'état de travail.
... Hum... Nous verrons, nous verrons... :)

dimanche 23 juin 2013

et les sous ?

Dimanche, pas de répétition !
Sophie et moi avons rédigé un projet de financement alternatif sur le site KissKissBankBank. Pour boucler le budget du spectacle, il nous manque encore quelques milliers d'euros alors nous avons envisagé cette possibilité, trouver les moyens qui nous manquent en vous proposant de nous soutenir. Parce que vous aimez le travail de Fujio, de Sophie, de Colin ou d'Elsa, parce que vous êtes titillé par ce projet qui sort des sentiers battus, parce que vous avez envie d'en voir le résultat...

   Des nouvelles dans quelques jours pour savoir si notre projet est accepté.

jeudi 20 juin 2013

« Ce midi, la fatigue est là, ce sera sûrement très bien cet après-midi... »






mercredi 19 juin 2013

« Corps et plaques, corps plaqués et chute d'un haricot princesse »

mardi 18 juin 2013

« Aujourd'hui, Colin a été désigné porteur du projet (max 65kg) »

lundi 17 juin 2013

Petites nouvelles...

Le travail intensif a commencé depuis quelques semaines.

Parfois le rire est omniprésent, d'autres fois nous retrouvons l'un de nous accroupi la tête enfouie entre ses mains.
Parfois la parole prend le dessus, d'autres fois c'est la transpiration.
Parfois, les matins sont rouillés, les muscles endoloris, le cerveau fatigué et la mémoire se moque de nous.
D'autres fois, les choses se passent naturellement et des instants magiques apparaissent.

Chaque jour est différent et  heureusement !
Chaque jour est différent et aujourd'hui... nous avons décidé de vous laisser des petites phrases au vol, le plus régulièrement possible, histoire de vous faire part de nos petites histoires quotidiennes... états d'âme et moments de gloire !

Voici :

« Aujourd'hui, ce matin, on a dit qu'on arrêtait de chercher de nouvelles choses, cet après-midi, on a  beaucoup cherché »

Bien le bonsoir !

lundi 10 juin 2013

samedi 18 mai 2013

Un titre et une présentation (peut-être encore provisoires)


« Petite route de campagne, jolie et sans station-service »

Trois individus.
Un vieux, un jeune, une femme.
Ils se préparent un espace comme on ouvrirait un livre.
Un espace prêt à devenir ce que l’on voudrait qu’il soit.
Un espace pour être qui l’on a envie d’être.
Un espace fait de solitudes et de rencontres.
Une petite route où la réalité pourrait se transformer à chaque instant au gré des envies, du vent et des glissements de terrain.

vendredi 17 mai 2013

L'équipe

© Lara Herbinia                                                        

mardi 23 avril 2013

Un trio au Jacques Franck


Voilà, Elsa c’est moi.
Bonjour !

Fuijo, Sophie et Colin se sont donc mis à travailler pour présenter une nouvelle étape de travail le 9 Mars au Centre Culturel Jacques Franck.
Je suis venue ponctuellement, jeter un œil, m’immiscer dans la matière.
Une semaine de remise en connexion, travail sur les sensations, le laisser faire, l’abstraction du mouvement.
Puis une semaine sur la présentation à proprement parler.

Dans la salle de répétition de l’Evni, il y a des planches de bois, carrées d’approximativement un mètre de largeur.
Naturellement ils se sont mis à jouer avec.
Et cela a débouché sur tout un travail de l’espace.
3 carrés au sol. 
Déplaçables, empilables, séparables, soulevables, verticalisables.
Un espace pour trois ? Chacun son espace ? Etre en dedans, en dehors, seul, accompagné. 
Etre hors espace, caché. Devant, derrière.
Des frontières, des limites, des libertés à prendre ou non. 
Où est ma place ? Où est place aussi en fonction de ces "autres" ?
Et l’on revient (notamment au début de la performance) sur la notion de « rôle ».
Les places et les rôles qui s’interchangent.
Ils sont assis, couchés ou à genoux et se déplacent, d’espaces en espaces, de positions en positions et toutes une séries d’histoires se construisent dans ma tête sans qu’ils n’essayent de raconter quoi que se soit.
Des relations se tissent et s’effacent au rythme de leurs allers et venues.
Des images. Parents et enfants, maître et disciples, hommes et femme, tensions et tendresses…


Il y a une simple phrase chorégraphique, qui est transformée dans tous les sens.
Debout, au sol, avec différentes rythmique et qualités, elle intervient comme une sorte de refrain tout le long de la performance mais comme jouée à partir d’une note différente à chaque fois, à peine la reconnait-on.

Le trio passe au duo, au solo, et revient au trio comme des gouttes de mercure qui se font et se défont tout en étant irrémédiablement attirés l’une vers l’autre. 

Au Jacques Franck, ils commencent par dérouler un tapis de sol noir, comme on déroule un livre ou un parchemin et s’installent.
La représentation se passe bien, beaucoup de réactions, d’enfants notamment, et se termine par un éclat de rire de Fujio, totalement inattendu. Sourires.